Sept graines de lumière dans le coeur des guerriers, pièce de théâtre

Sept graines de lumière dans le cœur des guerriers

Un conte initiatique et poétique

sur

L’art de dénouer les conflits

Note d’écriture, Pierre Pellissier

Depuis plus d’une trentaine d’années, je suis fasciné et affligé par une chose : la capacité des êtres humains à s’empoisonner l’existence avec des conflits dont ils ne parviennent pas à sortir.

Au sein des couples, des familles, des voisinages, des entreprises ou de la communauté des nations, le résultat des conflits non résolus est toujours le même : un immense gâchis. Il est frappant de voir à quel point, dans cet exercice, nous pouvons obtenir des résultats inverses à ceux que nous souhaitons tout en restant persuadés que nous nous comportons de la meilleure des façons. Si les choses s’enveniment, c’est toujours la faute de l’autre, et nous lui prêtons bien vite des intentions malveillantes. Et le résultat est toujours le même : un énorme gâchis.  Personne n’obtient ce qu’il veut, et les relations sont devenues tendues, voire exécrables. Car les conflits ne font que des perdants.

Celui qui « gagne » est seulement celui qui y perd moins que l’autre.

Après avoir été pris moi-même dans un conflit familial désastreux, j’ai voulu comprendre comment de simples désaccords pouvaient dégénérer en de cuisants conflits. J’ai observé autour de moi et ai constaté une chose : les conflits n’arrivent pas par hasard. Ils suivent un chemin précis. Ce chemin, nous l’empruntons sans le vouloir et sans le savoir. J’ai pu identifier, et confirmer par des expériences menées sur plusieurs milliers de personnes, les différentes étapes de ce chemin ainsi que la croyance qui les sous-tend : celle qui prétend que le rapport de force est une solution valable. Nous pensons sincèrement que, lorsque les intérêts sont opposés, nous n’avons qu’une alternative : passer en force ou capituler. Comme si nous ne savions pas faire autre chose que de faire violence à l’autre ou de se faire violence à soi.

Il existe pourtant une autre manière d’approcher les désaccords et les conflits. Une manière qui permet non seulement d’obtenir ce que nous voulons, mais également d’établir des relations positives et solides avec nos prétendus adversaires. Et ce, sans contraindre ni manipuler.

J’ai enseigné pendant une vingtaine d’années, dans les grandes écoles et en entreprises, une approche créative et positive des conflits.

J’ai ensuite eu le désir de la partager avec le plus grand nombre. J’ai choisi de le faire sous la forme d’un conte initiatique qui voit le fils d’un Roi découvrir, sous la conduite bienveillante d’un sage, les mécanismes invisibles des conflits et les comportements concrets qui permettent de les dénouer. « Sept graines de lumière dans le cœur des guerriers » a ainsi été publié chez Eyrolles en octobre 2016.

La forme du conte présente l’immense avantage de suggérer, plutôt que d’imposer, d’user de métaphores et d’images, plutôt que de théories ennuyeuses. Elle n’est ni injonctive ni moralisatrice. De plus, elle est pédagogiquement efficace, tant il est naturel de s’identifier au héros et d’apprendre en même temps que lui. J’ai reçu de nombreux témoignages de lecteurs, qui me disent combien le conte leur a été utile dans leur vie, et me confient leur désir de le distribuer autour d’eux.

Un an plus tard, les éditions le Point Seuil ont racheté les droits pour le format poche, en même temps qu’un éditeur chinois rachetait les droits pour la Chine. Peu après, j’ai reçu la demande d’une metteuse en scène, Floriane Zeisser, d’adapter le conte au théâtre. J’ai été tout de suite conquis par son enthousiasme, par sa connaissance du théâtre et par la force de son intuition. Son idée d’adapter le conte en une pièce de théâtre pour « enfants accompagnés de leurs familles » me séduit, car elle répond à un double objectif : proposer aux plus jeunes une autre manière d’approcher les conflits, et, dans le même temps, toucher un public plus large et plus âgé.

Un de mes souhaits les plus chers est en effet que ce conte contribue, à sa mesure, à rendre notre société et notre monde un peu plus paisibles et harmonieux. Le théâtre, par la force des émotions qu’il suscite, par la puissance du message incarné qu’il véhicule, me semble un vecteur privilégié pour « semer des graines de lumière » dans le cœur de notre jeunesse… et de ses aînés.

En espérant que vous serez conquis par notre projet et qu’il saura vous donner l’envie de participer aux « semailles de graines de sagesse » dans notre monde qui semble en avoir bien besoin.

Note de mise en scène, Floriane Zeisser

Cela faisait longtemps que je voulais créer un spectacle qui réponde à mes aspirations profondes, tant sur le fond que sur la forme.

J’ai collaboré à des projets très différents dans lesquels j’ai trouvé certaines résonances, et monté des créations sur mesure dans avec des groupes et dans des contextes donnés, répondant à des demandes extérieures pour y apporter ma patte. Mais d’une certaine façon, les univers artistiques dans lesquels j’ai évolué ne me correspondaient jamais complètement.

Pour moi, le théâtre est un espace onirique, où l’artiste et le spectateur rêvent ensemble. La pensée y trouve une forme symbolique, les émotions y sont plus denses que dans la vie, les images, les sons et les mots résonnent dans notre cœur autant que dans notre tête. C’est un lieu où la sensation, le ressenti et la réflexion sont profondément imbriqués. L’histoire qui se déroule sur scène devient l’histoire de l’humanité toute entière ; ce personnage c’est moi, c’est nous, c’est toi.

Le conte philosophique de Pierre Pellissier m’a profondément touchée par son message universel, humaniste et essentiel. Je pense que le monde se porterait mieux si chaque individu pouvait être initié à l’art subtil de la résolution de conflits, car c’est autant un chemin vers soi que vers les autres. Mais j’ai aussi été séduite par l’esthétique de cet univers poétique et merveilleux. Je crois que la beauté apporte beaucoup aux Hommes, qu’elle fait écho à quelque chose de très profond en chacun de nous.

Je me suis prise d’affection pour ce monde et ces personnages, j’ai ri, j’ai souri, j’ai fait le parallèle avec ma propre vie et j’ai souri à nouveau.

Il n’y avait plus de doute possible, je voulais diffuser ce message, raconter cette histoire, faire vivre ce monde et ces personnages incroyables. Je souhaite offrir ces sept graines de lumières, aux enfants comme aux adultes, aux rêveurs et aux pragmatiques, aux émotifs et aux rationnels… dans l’espoir qu’elles fleurissent dans les cœurs et les esprits et qu’elles puissent à leur tour essaimer de nouvelles graines.

Autour du spectacle, pour aller plus loin

Depuis toujours, le théâtre suscite des émotions, de la réflexion, et prête à débat. L’auteur et moi-même souhaiterions proposer des interventions autour du spectacle, qui permettraient aux spectateurs de s’exprimer et d’échanger avec l’équipe. Ces interventions pourront prendre les formes de débats, d’ateliers pratiques sur la gestion des conflits, ainsi que de petits ateliers de théâtre où les spectateurs pourraient jouer des extraits de l’œuvre initiale qui ne sont pas dans le spectacle. Les interventions pourront donc prendre différentes formes en fonction de la demande de l’établissement ou de la municipalité qui accueilleront le spectacle.

Les intervenants

Pierre Pellissier (Auteur) est formateur en facteurs humains, coach et psychanalyste. Formé à la communication non-violente et à l’approche systémique paradoxale, il enseigne la gestion des conflits et la gestion du stress dans les grandes écoles, en entreprise et auprès de particuliers.

Floriane Zeisser (Metteur en scène) est artiste du spectacle vivant, art thérapeute et médiateur artistique. Formée en théâtre et en art-thérapie, elle propose des ateliers de réflexion par le jeu autour de la gestion de conflits, le vivre ensemble et la communication dans les institutions de soins, les lycées, les universités et les entreprises.

Dossier du spectacle

Autour du spectacle

© 2021

Thème par Anders Norén